Le Growth Hacking s’apparente davantage à un état d’esprit qu’à un ensemble d’outils. En effet, il peut se décrire comme l’ensemble des actions entreprises pour promouvoir et assurer la croissance rapide d’un produit et/ou service.

 

Growth hacking : définition

Le growth hacking est plus qu’une simple action marketing, c’est plutôt une nouvelle façon de voir la croissance des entreprises notamment dans le secteur du web. Cela consiste à tester plusieurs leviers et pratiques marketing pour ne conserver que les plus efficaces. De plus, la clé d’une stratégie growth hacking réussie est de faire intervenir tous les métiers ensemble pour maximiser la croissance. En effet, on peut dire que le growth hacking s’oppose à une vision traditionnelle ou travaillent séparément le marketing chargé de générer du trafic et les développeurs opérant sur le site. Ce qui a pour conséquence de retarder tout processus de décision et donc de diminuer la réactivité de la société. C’est d’autant plus préjudiciable que nous vivons dans une époque où tout s’accélère et où les entreprises doivent faire preuve de flexibilité et d’innovation constante pour faire face à une concurrence toujours plus rude.

Pour simplifier, l’objectif principal d’un growth hacker est : la croissance. Ainsi, peu importe le nombre de visites sur le site si de ces visites ne découlent pas d’inscriptions, de partages et de revenu. Pour mieux comprendre la mission du growth hacker, Blue Sparkle vous propose ce schéma AARRR de Dave McClure qui représente le cycle de vie d’un client :

 

Image Growth Hacking

Acquisition : SEO, SEM, relation de presse, emailing…

Activation : faire agir le visiteur sur son site : création d’un compte, inscription à une newsletter…

Retention : faire revenir le visiteur ; le canal privilégié est très souvent l’e-mailing.

Referal : utiliser l’utilisateur de son service comme vecteur de la communication : invitations par emails, partages sur les réseaux sociaux…

Revenue : l’utilisateur paie pour le service

 

Par conséquent, le growth hacker va étudier chacune de ces étapes dans le tunnel de conversion et pour ensuite les optimiser. Vous l’aurez compris, le growth hacker est une personne qui n’a pas peur de se lancer dans des séries d’essais et d’A/B tests afin d’améliorer les performances de son entreprise. Pour atteindre ses objectifs, son travail quotidien se résume à segmenter, faire des tests et analyser les données pour petit à petit affiner sa stratégie d’acquisition et maîtriser au mieux l’impact des différents leviers.

Si on devait retenir 4 qualités premières d’un growth hacker efficace, on citerait : sa très bonne faculté d’analyse de données, son excellente compréhension des motivations des utilisateurs, sa bonne créativité permettant de mettre en place toujours de nouvelles solutions et pour finir son obsession pour la croissance.

 

Blue Sparkle adhère totalement avec cette vision de développement et souhaite optimiser chaque ressource pour en tirer les meilleurs résultats possibles. Pour mener à bien un projet, il faut garder en mémoire que : chaque utilisateur compte, chaque essai compte, chaque minute compte et chaque euro compte !

 

Courbe Growth Hacking

72989f761cd406871b9b780fa41c8cbeYYYYYYY