Mesurer la transformation digitale avec Blue Sparkle

La transformation numérique, ça se mesure !

La digitalisation d’une entreprise est un chemin vers l’inconnu. Il faut pourtant évaluer sa progression. Les premiers CDO ont inventé des indicateurs bien à eux.
La transition numérique est devenue une priorité pour bon nombre d’entreprises. Mais c’est une démarche encore récente, dont les résultats s’évaluent au cas par cas. Pour cela, les chief digital officers (CDO) mettent au point des indicateurs de performances (KPI) plus ou moins élaboré. Un véritable chantier de fond. Car ces indicateurs s’inventent au fil de l’eau, à l’instar de la transformation qu’ils mesurent. Il faut donc les adapter pour les exploiter au mieux.

A retenir :

  1. Caler les mesures sur les priorités stratégiques
  2. Opter pour des indicateurs simples
  3. Choisir quelques indicateurs métiers
  4. Jauger l’acculturation numérique des employés
  5. S’inspirer des méthodes du numérique

Lire la suite sur l’Usine Nouvelle

D’après une étude exclusive de L’Usine digitale, GT Nexus et Capgemini, réalisée en mai  2015 auprès de 439 dirigeants, 19,1 % des entreprises de moins de 100 salariés ont nommé ou recruté un responsable de la transformation numérique. 63,4 % des interviewés pensent que leur entreprise est mature sur le sujet, mais savent que les plus grands challenges à relever sont d’ordre managérial : définir une vision et la partager (60 %), faire évoluer les compétences des salariés (46,2 %). Et les freins sont principalement culturels : méconnaissance des outils et manque de compétences (43,7 %), manque de formation des salariés (36 %).

Intéressé pour avoir un audit digital spécial RGPD ?

5e8649ad019c4dfff97970636c0bb847UUUUUUUUUU