Les start-up surfent sur la vague du numérique, une popularisation qui a commencé dans les années 90. Des exceptions ont marqué leur lancés hors du digital, faisons la lumière là-dessus. Il n’y a pas de guide prédéfinis concernant l’envol des ces start-up, chacun marque son chemin. Voyons ce remarquable exemple de chocolat des Français : l’enseigne voulait proposer du chocolat haut de gamme avec un emballage servant de support d’expression et d’exposition des artistes Paul-Henri Masson et Matthieu Escande. Pari réussi, le chocolat des français est aussi vendu hors de l’hexagone pour séduire les croqueurs en Angleterre, en Hollande, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Asie.

Source:http://www.dynamique-mag.com/article/startup-lancent-hors-digital.8510

2bfcdd20e6c94867f316ee9500549a8aXXXXXXXXXXXXXXX